Marre de la grisaille parisienne et de la pollution, direction la montagne pour se retrouver en famille, avec mes parents et mes deux sœurs, le temps d’un week-end. Nous décidons de nous rendre à la Féclaz. Cette station savoyarde, nommée aussi le « Petit Canada », est nichée à 1500 m d’altitude dans le massif des Bauges, à quelques kilomètres de Chambéry. Loin de l’effervescence des grandes stations, la Féclaz est à taille humaine et propose de nombreuses activités en plein air, parfait pour mes parents qui n’aiment pas la foule ! Afin de ne pas être fatigué par la route et les bouchons nous privilégions le train jusqu’à Chambéry pour ensuite prendre le bus jusqu’à la station.

L’Arrivée

Vendredi dans la matinée nous sommes enfin arrivés, ça y est nous respirons l’air pur de la montagne ! C’est à la résidence les Chalets du Bergers de Madame Vacances, située au cœur du village et à 100 m des pistes de ski, que nous avons choisi de séjourner durant les 3 jours. Nous découvrons un appartement chaleureux et confortable, agréablement aménagé avec son coin cuisine tout équipé et son balcon pour profiter du soleil en admirant les montagnes habillées de forêts de conifères. Pendant que mes parents commencent à déballer les affaires, mes sœurs et moi remarquons tout de suite l’espace bien-être de la résidence, avec piscine couverte et sauna, de quoi se détendre après une dure journée d’activités, nous sommes ravies ! Alors que mon père part s’occuper des forfaits et de la location de ski, de notre côté, nous décidons de partir en repérage des différents produits régionaux et restaurants pour nos futurs emplettes et repas.

Un programme bien chargé

Pour se mettre en jambe, cet après-midi c’est ski alpin pour tout le monde ! Le domaine Savoie Grand Revard est super. Avec ses 50km de pistes, il propose différents niveaux de difficulté, skieurs débutants ou chevronnés trouvent leur bonheur et un coin enfant complète le tableau. Arrivés sur le plateau du Grand Revard nous marquons une pause pour admirer la beauté de la vue. Puis mes sœurs et moi dévalons les pistes à la recherche de sensations tandis que mes parents descendent tranquillement en admirant le paysage. Chacun son rythme ! Après quelques gamelles de ma grande sœur, nous voici déjà à la fermeture des pistes. Nous nous hâtons de rentrer pour profiter de la piscine et nous délasser en famille au sauna de la Résidence Madame Vacances. Aaaah, rien de mieux après une après-midi des plus sportives !

Samedi

Aujourd’hui on fait 2 équipes :

D’un côté, ma grande sœur et ma mère (les flemmardes) partent faire du ski-joëring. C’est une activité de glisse qui consiste à se faire tirer par des chevaux le temps d’une balade. Cela convient très bien à ma mère qui est toute courbaturée et à ma sœur « l’amie des bêtes ».

De l’autre côté, mon père, ma petite sœur et moi (les sportifs) on se laisse tenter par le ski nordique. On est quand même sur l’un des plus grands sites de France de la discipline, avec ses 140km de pistes de qualité qui jalonnent les forêts de pins, ce serait bête de ne pas en profiter.

Après un rapide passage à notre appartement pour nous débarbouiller, on se retrouve pour diner au Caribou, autour de l’incontournable fondue savoyarde. Miam ! Dans un cadre, chaleureux et convivial nous partageons ce plat typique de la région tout en se racontant nos impressions sur les activités de la journée. Ma mère trouve que « le ski tiré par un cheval c’est tout de même moins fatiguant », mon père raconte modestement comment « il a brillé en ski de fond et que Martin Fourcade peut trembler »… Avec toutes ces histoires nous voilà quasiment à la fermeture du restaurant, il est temps d’aller se coucher.

Dimanche

Dimanche ensoleillé, c’est grande balade familiale et dernier bol d’air.  Le site de la Féclaz est parcouru par de nombreux sentiers de randonnée, de tous niveaux, bordés par d’immenses forêts. Nous décidons de monter au Sire et de rejoindre le Mont Kamuniak (1 558 m) et son belvédère à 360 degrés pour y pique-niquer. Arrivés en haut, la vue est à couper le souffle ! On reste silencieux face à la tranquillité et à la beauté des lieux. Après ce moment de contemplation nous profitons de ce cadre magnifique pour prendre une photo de famille. Avec ma petite sœur qui n’aime pas les photos et mon père qui n’arrête pas de bouger, ce n’est pas gagné !

La journée est passée à une vitesse incroyable, il est déjà temps de redescendre en station, de prendre un dernier vin chaud et faire quelques emplettes avant de plier bagage… Ce fut un week-end familial pleins de rires et de partage : inoubliable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.