Les grèves, le temps maussade, un hiver qui n’en finit pas ? Allez, on file prendre un petit bol d’air loin de la frénésie de la capitale, et on se retrouve à deux, en famille ou entre amis pour profiter de la vie et de la nature.

A Cayeux, l’immensité de la Baie de Somme

Romantique à souhait, la Baie de Somme avec ses longues plages de sable ou de galets face aux baies où viennent nager les phoques, est un site remarquable qui vit au rythme des marées. On vient ici autant pour l’air de la mer que pour observer les oiseaux, plus de 300 espèces sont recensées dans la région. A voir, le Parc Ornithologique du Marquenterre où la visite peut être libre en suivant l’un des 3 parcours balisés, ou bien lors de visites encadrées d’observation ou de visites thématiques. Quel que soit votre choix, pensez aux jumelles, aux bonnes paire de chaussures et à une tenue appropriée à la météo car cette sortie est en pleine nature. En cette fin de mois, le Festival de l’Oiseau fête sa 28ème édition du 21 au 29 avril en proposant des activités de pleine nature sur de nombreux thèmes, des stages photos, une exposition « Au Clair de l’eau noire » et un concours photos. L’occasion de sortir et d’échanger avec des amateurs comme des passionnés de nature, d’image et d’oiseaux !

A Cayeux précisément, si on est observateur on pourra regarder avec attention et équipement spécifique Cormorans, Macreuses, Plongeons, Fous de Bassan ou encore Balbuzards pêcheur, tout comme les phoques qui viennent se prélasser sur les plages.

Pour finir, le vélo est un moyen de déplacement privilégié dans la Baie avec 44 km de pistes cyclables et 160km de routes ou chemins praticables à vélo. Pour en savoir plus : www.baiecyclette.com. Et on n’oublie pas les multiples activités nautiques, kite surf, kayak de mer, voile…

Où dormir à Cayeux ? A la résidence Les Terrasses de la plage, qui, comme son nom l’indique, est sur la plage. On ne peut rêver meilleur emplacement, les appartements sont simples mais bien équipés, c’est un bon spot pour passer des vacances familiales.

Val Joly, entre le bleu et le vert

A la frontière avec la Belgique, le parc de l’Avesnois est un immense espace de nature protégée au cœur duquel se trouve Val Joly. Un grand lac, une forêt, des activités de pleine nature : équitation, standup paddle, optimist, vélo, rando pédestre…il y en a pour tous les goûts et tous les âges, sans oublier l’espace aquatica pour profiter de la piscine et des activités d’aquagym par exemple.

A proximité le MusVerre a ouvert ses portes il y a deux ans et propose aux esthètes comme aux curieux, une collection permanente autour des créations en verre, tout comme des expositions temporaires, ainsi que des ateliers pour aller plus loin, soit à la découverte d’un artiste, d’une technique ou tout simplement lors d’échanges autour de produits du terroir dont on ne saurait trop vous recommander la dégustation de maroilles !

Pour les enfants, l’un des incontournables et le Zoo de Maubeuge avec ses parcours découverte autour des 5 continents, ours à lunettes, zèbres, fennec et autres kangourous géants attendent les visiteurs. Entrée 6€ (enfants de 6 à 16 ans), 10€ pour les adultes. Et pour ceux que la traversée de la frontière amuse, il faut se rendre aux Grottes de Han en Belgique (1h30 de route). On y visite les grottes souterraines de façon classique ou en mode spéléo ! Si l’aventure souterraine vous angoisse, il reste le Parc animalier en pleine nature qui se fait à pied ou en safari-car pour voir des loups, des bisons ou encore des cerfs. A faire !

Où dormir ? Aux Cottages de Valjoly bien sûr. De jolis petits appartements face au lac ou face à la forêt selon les goûts, immergés en pleine nature avec tout le confort nécessaire, même un poêle est à disposition si les températures étaient trop fraîches. Ambiance cocooning assurée.

Arcachon, un bassin d’activités

Arcachon, son bassin, ses marées, ses huîtres, sa beauté, ses lumières et sa douceur de vivre. Voilà comment définir en quelques mots ce haut lieu du tourisme et de la gastronomie aquitaine. Si la destination est chic, elle n’en demeure pas moins nature ! On y pratique toutes sortes d’activités, comme la descente en canoë de la Leyre dans le Parc Naturel Régional des Landes Gascogne qui s’avère être une balade de toute beauté au fil de l’eau. Mais on peut aussi observer les oiseaux dans la Réserve Ornithologique du Teich et ses 110 hectares de boisements, roselières, prairies et marais maritimes. Sur les 6km de sentiers, 20 cabanes d’observation permettent des arrêts pour lorgner à la jumelle le héron cendré, le goéland marin, ou les passereaux, entre autres. Des visites guidées sont aussi organisées avec un accompagnateur, ce qui permet d’en apprendre toujours un peu plus sur les volatiles.
Autre activité incontournable, la balade en bateau dans le bassin pour voir les Cabanes Tchanquées (prévoir la petite laine et le kaway voire le bonnet selon la saison de votre visite), ou à pied, monter au sommet de la Dune du Pilat pour profiter d’un point de vue unique sur l’océan.

Où dormir ? Résidence des Rives Marines, dans un esprit de village de pêcheurs, ces maisons mitoyennes offrent tout le confort pour des vacances nature et bon air grâce à leur petit terrasse individuelle. Si la Résidence n’est pas directement sur le bassin, elle est néanmoins à 300m à pied de la plage et au bord de la rivière de la Hume et à 400m de la réserve ornithologique.

Lire plus avec Le carnet de week-end à Arcachon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.